France/cannabis: 2019, année de l’expérimentation thérapeutique

Dans un communiqué publié jeudi, l’Agence française de la Sécurité des Médicaments ANSM a rendu un avis positif aux conclusions de son Comité Scientifique Spécialisé Temporaire (CSST) sur l’utilisation du cannabis thérapeutique.




Le 13 décembre dernier, le CSST de l’ANSM s’était prononcé en faveur de « l’utilisation du cannabis thérapeutique ou médical pour certaines pathologies, selon des conditions d’encadrement et de prescription particulières ».

Le CSST avait retenu l’utilisation du cannabis thérapeutique dans les douleurs réfractaires aux thérapies (médicamenteuses ou non) accessibles, dans certaines formes d’épilepsie sévères et pharmacorésistantes, dans le cadre des soins de support en oncologie dans les situations palliatives et dans la spasticité douloureuse de la sclérose en plaques.

Selon l’Agence, “l’accès à l’usage du cannabis à visée thérapeutique devrait faire l’objet dans un premier temps d’une expérimentation”, selon des modalités à définir par le groupe d’experts.

Pour cela, l’ANSM réunira à nouveau le CSST de janvier à juin 2019 afin de “disposer d’un avis avant l’été permettant, dans un premier temps, d’envisager la mise en œuvre d’une expérimentation visant à établir un cadre global de cet usage pour les patients en France”.

La prochaine réunion aura lieu le 30 janvier et sera suivie de quatre autres réunions avant l’été afin que les experts puissent émettre un avis sur les modalités de prise en charge médicale des patients.

« L’expérimentation devrait pouvoir se mettre en place dès le deuxième semestre 2019, nous l’espérons. Et de façon d’avoir, pour 2020, les conditions d’une généralisation de l’utilisation du cannabis à visée thérapeutique », a indiqué le directeur général de l’ANSM, Dominique Martin cité par franceinfo.