Baisse de l’encours de la dette extérieure publique du Maroc

L’encours de la dette extérieure publique s’est établi à 320,2 milliards de dirhams (MMDH) à fin septembre 2018, contre 332,6 MMDH à fin 2017, selon la Direction du Trésor et des Finances extérieures (DTFE), relevant du ministère de l’Économie et des Finances.




S’agissant de la structure de l’encours de la dette extérieure publique, les créanciers multilatéraux constituent le premier groupement de créanciers avec une part de 48,7% de la dette extérieure publique, suivis des créanciers bilatéraux (29,2%) et du marché financier international et banques commerciales (22,1%).

À fin septembre 2018, les encours des emprunts extérieurs des Établissements et entreprises publics (EEP) et du Trésor se sont établis, respectivement, à 176,6 MMDH et à 143,6 MMDH, précise la DTFE dans son bulletin statistique de la dette extérieure publique à fin septembre 2018.

Durant les neuf premiers mois de l’année 2018, un volume global de 10,8 MMDH a été mobilisé par le secteur public dont 8,4 MMDH destinés aux projets d’investissement des EEP et 2,4 MMDH pour les projets du budget, relève la même source.

La répartition de la dette extérieure publique par devises fait ressortir que l’euro s’accapare la part du lion avec 60,5%, alors que le dollar représente 28,2% et le yen 3,7%, selon la DTFE.

Par type de taux d’intérêt, c’est la dette à taux d’intérêt fixe qui domine avec 74,9%, tandis que la dette à taux d’intérêt variable représente 25,1%.

Quant au service de la dette extérieure publique, il s’est établi à 19,4 MMDH à fin septembre 2018, dont 10,7 MMDH réglés par les EEP et 8,7 MMDH par le Trésor.




À lire aussi