(Vidéo) Italie : La mixité homme/femme décrétée dans la mosquée de Trino !?

Dans la région de Piémont, limitrophe avec la France, une mosquée devient la première en Italie à décréter la mixité dans ses espaces de prière. À Trino, où les travaux sont déjà en cours pour la démolition du mur intérieur qui sépare jusque-là hommes et femmes. Ils devront se terminer d’ici janvier 2019.




Cité par plusieurs médias locaux et par Euronews, Roberto Rosso, adjoint au maire de Trino, explique qu’ »il y a cinq ans, la mosquée était complètement illégale ». Son statut a été régularisé en quatre mois, après lesquels la mairie a demandé à ce qu’il n’y ait plus de séparations entre les hommes et les femmes au moment des prières. « C’est un principe inscrit dans notre Constitution qui s’applique aux musulmans et aux chrétiens », explique le responsable local.





« C’est une grande réalisation pour la communauté de Trino, mais surtout pour la communauté islamique italienne (…) Un « islam libéral » peut exister, conformément aux principes constitutionnels, et la communauté musulmane dispose d’une mosquée régularisée, donc accréditée comme lieu de culte », se félicite-t-il auprès de La Stampa.

Depuis quelques temps, des personnes ont commencé à dire que la mixité entre les hommes et les femmes est permise : « la mixité islamique« .

Pour rappel, l’Imam Al-Boukhari rapporte qu’Ibnou Jouraij a dit : « ‘Ataa m’a dit que lorsque Ibnou Hisham (un des Émirs de Makkah) a interdit que les femmes accomplissent le Tawaaf avec les hommes, il lui dit : Comment peut-il leur interdire alors que les femmes du prophète (salla Allahou ‘alayhi wa salam) faisait le Tawaaf avec les hommes? – Je lui dit : Est-ce que c’était avant la révélation du verset
du Hijab (Sourate Al-Ahzaab, verset 59) ou après? – Il dit : Certes j’ai vu cela après la révélation de ce
verset! – Je dis : Comment pouvaient-elles se mélangés aux hommes? – Il dit : Elles ne se mélangeaient pas aux hommes. ‘Aishah faisait le Tawaaf à l’écart des hommes, elle ne se mélangeait pas avec eux. »

De plus, le Prophète (salla Allahou ‘alayhi wa salam) avait destiné une porte uniquement pour les femmes dans sa mosquée, pour éviter que les hommes et les femmes se mélangent en entrant et en sortant. L’Imam Abû Dawoud a nommé un des sous chapitre de son Sounan par le titre suivant : (17-chapitre : écarter les femmes des hommes dans les mosquées), puis il mentionne le hadith ou le Prophète (salla Allahou ‘alayhi wa salam) désigne une porte uniquement pour les femmes : Ibn ‘Omar a dit : « Le Messager d’Allah (salla Allahou ‘alayhi wa salam) a dit : « Si nous laissions cette porte aux femmes ? » Nafi dit : « Ibn ‘Omar n’est pas passé par ladite porte jusqu’à sa mort ».(Hadith #462)

Louange à Allah Soubhanahou wa ta`ala qui a établi des règles de sécurité et des moyens de sauvegarde pour la protection de la famille musulmane et de ses descendances, ainsi que pour la purification des cœurs des hommes et des femmes de la tentation et de la débauche.