La Fédération des boulangeries et pâtisseries réagit à la polémique des « gâteaux de fête de fin d’année »

Le refus du propriétaire d’une boulangerie à Aït Melloul de vendre des gâteaux à l’occasion des fêtes de fin d’année a suscité une grande polémique. La Fédération marocaine des associations des boulangeries, pâtisseries modernes et traditionnelles vient de réagir.




« La boulangerie Pain de mie annonce à ses chers clients que les gâteaux de fin d’année ne sont pas disponibles chez nous. Merci », avait affiché, sur la devanture d’une boulangerie à Aït Melloul, le propriétaire de ce commerce.

Une annonce qui a suscité la polémique, voire l’indignation sur la Toile. La Fédération marocaine des associations des boulangeries, pâtisseries modernes et traditionnelles a réagi via un communiqué à cette polémique, dénonçant cette prise de position individuelle.

La fédération se dit « préoccupée par le recours de certains établissements au boycott de la préparation et la mise en vente de gâteaux de fin d’année ». Et d’affirmer que cette initiative « ne reflète en aucun l’avis des professionnels honnêtes qui veillent à approvisionner tous les consommateurs au Maroc, sans tenir compte de la religion, de l’ethnie ou du type de ressortissants, résidents, invités ou touristes ».

La fédération, rappelle dans son communiqué, que le Maroc restera toujours une terre de paix, de tolérance et d’acceptation de l’autre.



>> À lire aussi: