(Vidéo) Oujda: la maison des Bouteflika va être démolie

Dans l’ancienne médina de Oujda, à une vingtaine de kilomètres de la frontière algérienne, une bâtisse menace de ruine. Durant les années 1930, cette modeste maison était la résidence principale de la famille du président algérien. C’est ici que le chef de l’État, arrivé au pouvoir en 1999, a vu le jour.




Désertée depuis le départ des Bouteflika en Algérie, une décision de démolition a été prise par la commune en 2017, mais son exécution a été ajournée. Les raisons de ce report : « D’une part, les dispositions de la loi marocaine – qui impose aux propriétaires de procéder eux-mêmes à la démolition de leur bien, ou de s’acquitter des frais si c’est la commune qui s’en charge –, de l’autre, la qualité de ses propriétaires et la sensibilité du sujet ».

Organisée depuis quelques mois, la réunion entre le président du conseil communal de Oujda et le consul algérien a porté ses fruits.

La famille du président algérien Abdelaziz Bouteflika a envoyé des représentants pour assister et suivre la démolition de la maison familiale située dans l’ancienne médina d’Oujda. Restée à l’abandon, la villa constitue une menace pour les voisins et les passants dans l’ancienne ville.

Selon des médias arabophone dont Alyaoum24, le président algérien Abdelaziz Bouteflika ne figure plus parmi les héritiers et sur la liste des propriétaires de la maison. La propriété de la maison revient à ses autres frères. Le chef d’état algérien avait cédé ses parts dans la maison familiale quelques mois après son élection à la présidence de la république. La famille Bouteflika dispose effectivement de trois maisons dans la capitale de l’Oriental.




>> À lire aussi: