Le Maroc dispose de 75% des réserves mondiales de phosphates

Le Maroc, à travers le Groupe OCP, détient 75 % des réserves mondiales de phosphate. Et les réserves actuelles sont tellement importantes qu’il faut 700 ans pour les exploiter toutes, selon Abderrahmane Igourzal, conseiller du directeur du site de l’OCP à Jorf Lasfar.




‘‘Pour le phosphate, nous avons près de 50% des parts du marché mondial. Pour l’acide phosphorique, nous disposons de 47% des parts de marché. Et pour ce qui est des engrais, ce que nous produisons est estimé à 22% du volume mondial’’, a détaillé Igourzal.

Au Maroc concentrent ses activités minières sur 3 régions, 4 sites miniers à Khouribga (Sidi Daoui, Merah El Ahrach, Sidi Chennane et Béni Amir), 3 à Gantour (Benguérir, Bouchane et Mzinda) et 1 à Boucraâ. Les activités de transformation du phosphate en acidephosphorique et en engrais phosphatés sont essentiellement concentrées au niveau des sites de Jorf Lasfar et de Safi.

Un projet d’envergure lié au développement industriel de Phosboucraa est également déployé sur la période 2014-2020 en vue de renforcer les activités industrielles du site de Boucraâ, diversifier le portefeuille produits, développer l’écosystème régional et contribuer au développement socio-économique des Régions du Sud du Maroc : Guelmim – Oued Noun, Laâyoune – Sakia El Hamra et Dakhla – Oued Ed-Dahab.

A noter que le Groupe OCP, reconnu comme l’un des principaux producteurs de phosphate brut, d’acide phosphorique et d’engrais dans le monde, souhaite augmenter de 22 à 40% ses parts du marché mondial de l’engrais d’ici à 2028.