Accords Maroc-UE : Le Polisario menace à nouveau de saisir la justice

Suite aux discussions menées autour de l’accord agricole et de l’accord de pêche entre le Maroc et l’Union européenne, le Front séparatiste fait appel, pour la énième fois, à la menace de saisir la justice européenne.




Dans un communiqué publié ce weekend, le « secrétariat général » du Polisario a déclaré, qu’il utiliserait tous les moyens disponibles, y compris le recours à la justice européenne, pour défendre ce qu’il considère comme les « droits du peuple sahraoui et sa souveraineté ».

Le Front a appelé les gouvernements de l’UE à « mettre immédiatement fin » aux discussions, rappelant « les décisions de la Cour de justice de l’Union européenne de 2016 et 2017 concernant les accords commerciaux signés entre le Maroc et les Vingt-Sept ».

Pour lui, c’est « le seul représentant du peuple sahraoui », ajoutant que tout accord concernant le Sahara  « devrait être négocié avec le Polisario ».

Il n’a pas manqué à critiquer la France et l’Espagne pour « leur rôle dans la signature de l’accord entre le Maroc et l’UE incluant le Sahara ». Une « atteinte au droit européen, international et humanitaire », précise le communiqué.

Considérant que « les efforts européens visant à intégrer le Sahara dans les accords commerciaux avec le Maroc entravent les efforts incessants de l’Envoyé personnel du Secrétaire général des Nations unies, Horst Köhler qui ont permis une nouvelle dynamique dans le cadre du règlement de ce conflit ».

Pour rappel, la Cour de justice de l’Union européenne avait estimé, en juillet 2018, que le Front Polisario n’a pas la qualité pour réagir sur les accords entre le Maroc et l’UE. Répondant à une autre saisine du mouvement séparatiste, elle avait estimait qu »il convient de rappeler que, en effet, le requérant ne peut valablement prétendre avoir qualité pour agir ».