Etat d’alerte maximale au Maroc en prévision des fêtes de fin d’année

Face aux menaces sécuritaires, notamment ceux liés au terrorisme, le Royaume a mis en place un plan d’alerte maximale en prévision des fêtes de fin d’année.



  
Le Maroc resserre davantage la surveillance de ses frontières terrestres, notamment à la frontière nord avec les villes marocaines occupées, Sebta et Mlilya en prévision de tentatives d’infiltration de terroristes.

Le quotiden Al Ahdath Al Maghribia rapporte que les autorités marocaines ont pour ordre de renforcer la surveillance aux frontières du Royaume avec l’Algérie et la Mauritanie. Cette période de l’année pourrait être choisie par les organisations terroristes pour mener des attaques dans le pays, craignent les autorités.

Le quotidien fait également état de renforcement des contrôles par les services marocains (policiers et militaires) autour notamment des postes frontaliers séparant le royaume de ses présides occupés de Sebta et Mlilya, précisant que des mesures draconiennes ont été prises par les autorités marocaines en prévision d’arrivées importantes de voyageurs souhaitant passer leurs vacances de fin d’année.

Pour rappel, ce renforcement de la sécurité à cette période de l’année n’est pas nouveau au Maroc. Chaque année, des policiers et militaires sont envoyés dans les principaux points de concentrations de la population pour assurer la sécurité des citoyens et touristes.

L’année dernière, quelque 50.000 policiers avaient été déployés le weekend du réveillon de fin d’année partout au Maroc. 1.200 véhicules avaient effectué des rondes pour « préserver le sentiment de sécurité des citoyens » conclut la même source.



  
>> À lire aussi: