Artisanat marocain : La France, premier importateur

Les exportations des produits d’artisanat ont atteint 665 millions de dirhams (MDH) au cours des dix premiers mois de 2018, soit une croissance de 18,4% par rapport à la même période un an auparavant.




C’est ce qu’a indiqué lundi un communiqué du ministère du Tourisme, du Transport Aérien de l’Artisanat et de l’Economie Sociale, précisant que les couvertures sont à la tête des produits qui connaissent une forte demande à l’étranger, leurs exportations ayant, en effet, progressé de 86%, pour devancer la poterie/pierre, deuxième produit exporté et dont l’exportation a progressé de 61%, suivi du fer forgé (51%).

Par ailleurs, poursuit la même source, les bonnes performances sont au rendez-vous aussi pour la dinanderie (41%), le bois (33%), la bijouterie (28%), la vannerie (27%), et dans une moindre mesure pour le tapis 3%.

En termes de parts dans le chiffre d’affaires à l’export, la poterie/pierre, les vêtements traditionnels et le tapis en réalisent la moitié, y participant à hauteur de 21%, 15%, 14% respectivement, a relevé le ministère, soulignant que l’Europe continue à se comporter favorablement vis-à-vis des produits artisanaux marocains et enregistre une évolution de 15% par rapport aux 10 premiers mois de 2017.

Parmi les pays européens, c’est toujours la France qui prend le devant avec un taux de croissance de 51%, suivie de l’Italie (41%), et plus loin de l’Espagne qui marque un taux d’évolution de 16%, a détaillé le communiqué, ajoutant que la catégorie “Autres pays” progresse à travers un taux de 46%, en particulier les pays d’Asie, dont la Chine qui enregistre une progression 14 fois plus grande par rapport à la même période de 2017.

Les bonnes prouesses se sont poursuivies pour les autres pays, notamment les Etats -Unis d’Amérique et les Pays Arabes avec des taux de croissance respectifs de 32% et 17%, tandis que le Canada a affiché, de son côté, une évolution positive de 15%.

Quant à la contribution des différents pays dans le chiffre d’affaires à l’export, le continent européen a préservé son rang de 1er client de l’Artisanat marocain au cours des dix premiers mois de 2018, suivi des pays arabes (31%) et des Etats -Unis d’Amérique qui ont gagné 2 points par rapport à l’année passée, passant de 22% à 24%.




Par ailleurs, le ministère a noté que la ville de Fès a enregistré de fortes progressions, avec un taux d’évolution de 83% par rapport à la même période de 2017, alors que Tanger (77%) et Agadir (60%) se sont placées au deuxième et troisième rangs, respectivement.

De même, les exportations qui passent par Casablanca et Marrakech ont connu aussi des évolutions respectives de 33% et 32% par rapport à la même période de 2017, a ajouté la même source, notant qu’avec une part de plus de 81% du chiffre d’affaires à l’export pendant les dix premiers mois de 2018, Casablanca et Marrakech constituent toujours les principales villes exportatrices des produits artisanaux marocains, avec le positionnement de Casablanca au-devant de la ville ocre.

>> À lire aussi: