Belgique : Pas d’asile pour Malika El Aroud, la « veuve noire » du terrorisme

Sous le coup d’une décision d’expulsion vers le Maroc, Malika El Aroud avait fait une demande d’asile en Belgique, ce qui vient de lui être refusé.



La demande d’asile de la terroriste Malika El Aroud a été rejetée par le Commissariat général aux réfugiés et aux apatrides (CGRA), peut-on lire jeudi dans De Standaard. Son avocat, Me Nicolas Cohen, va toutefois introduire un recours devant le Conseil du contentieux des étrangers.

Surnommée la « veuve noire » du terrorisme, Malika El Aroud a été déchue de sa nationalité belge pour avoir gravement manqué à ses devoirs de citoyenne belge. Elle a rejoint l’Afghanistan au début des années 2000 avec son mari qui a commis l’attaque suicide ayant coûté la vie au commandant Massoud.

Elle a revendiqué l’acte de son mari à son procès où elle a été acquittée en 2003. Elle s’est ensuite remariée à un homme avec qui elle a organisé une filière d’envoi de combattants en Afghanistan. Parmi ceux-ci, son mari, Moez Garsallaoui, qui sera abattu sur place par un drone.

Arrêtée en 2008, Malika El Aroud a été condamnée à huit ans de prison. Elle a été libérée en 2016 avant que la justice belge ne la déchut de sa nationalité. Le 11 octobre 2018, elle a été arrêtée à son domicile, en vue de son expulsion. Elle a été conduite au centre fermé de Bruges, d’où elle a introduit sa demande d’asile politique.



>> À lire aussi: