Le label « halal » de Toblerone fait le buzz

Depuis le printemps, l’emblématique chocolat suisse est dit conforme aux pratiques musulmanes.

En effet, les fameuses barres Toblerone seraient officiellement halal a révélé la presse germanophone cette semaine. La certification a été obtenue en avril 2018, le Toblerone est donc conforme à la loi islamique et peut de ce fait être consommé sans modération par les musulmans.




La société américaine Mondelez, qui est propriétaire de Toblerone, a fait certifier son site de production à Berne-Brünn en Suisse. Bien que la recette originale soit restée identique, les ingrédients et les machines ont par contre été adaptés, de sorte qu’aucun contact avec de l’alcool ou du porc ne soit possible.

Mondelez, comme beaucoup de ses concurrents a flairé le bon filon. Avec 97% de vente à l’export, le Toblerone se porte plutôt bien et compte bien continuer dans sa lancée.

Selon Mounir Khouzami, représentant des Arabes de Suisse, le halal « c’est plus que le renoncement au porc, c’est une philosophie de la vie. Le halal s’applique non seulement à l’alimentation, mais aussi à de nombreux autres domaines de la vie quotidienne », a-t-il expliqué au SonntagBlick.

Si le Toblerone est halal depuis avril 2018, la société Mondelez ne l’a pas crié sur tous les toits, la crainte sans doute de voir ses produits boycotter par les réfractaires au « halal », comme c’est arrivé à d’autres marques.

Pourtant le marché halal séduit de plus en plus les industries alimentaires. Pesant plusieurs centaines de milliards d’euros, le halal est en forte hausse et selon une récente étude de Thomson Reuters, une progression de 30% de l’économie islamique mondiale est attendue d’ici à 2021.

La certification Halal est une démarche garantissant la conformité d’un produit ou d’un service vis-à-vis d’un cahier des charges préalablement adopté et répondant aux principes et règles de consommation prescrits en Islam. L’ensemble de ces opérations doit être licite du point de vue de la jurisprudence islamique.

Une nouvelle qui n’est pas très bien passée auprès de la “fachosphère” qui appelle depuis quelques jours au boycott du produit. Cependant, d’autres internautes ont préféré répondre avec humourà la “halalisation” de Toblerone et les réactions controversées qu’elle a suscitées.













>> À lire aussi:







%d blogueurs aiment cette page :