Recrutement fictif : deux policiers poursuivis

Le service préfectoral de la police judiciaire de Rabat a déféré lundi devant le Parquet deux individus, dont un fonctionnaire de police de grade d’officier principal, accusés d’escroquerie et d’arnaque dans le cadre d’une affaire de recrutement fictif aux rangs de la Sûreté nationale, indique la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).



   
Le mis en cause principal, soupçonné d’avoir arnaqué des candidats au concours d’accès aux cycles de police en contrepartie de sommes d’argent, a été arrêté en possession de copies de faux documents administratifs contenant des données erronées relatives aux listes des candidats ayant passé ledit concours, précise la DGSN mardi dans un communiqué.

Les recherches et investigations entreprises ont permis l’arrestation de deux policiers, dont un officier principal exerçant à Rabat et un brigadier relevant du district de sûreté provinciale de Salé, suspectés d’avoir facilité l’exécution de ces actes criminels, ajoute la même source.

Le brigadier de police a été placé en garde à vue en attendant qu’il soit déféré, à son tour, devant le Parquet qui supervise l’enquête, tandis que les investigations se poursuivent en vue d’élucider tous les tenants et aboutissants de cette affaire, mettre la main sur tous les complices et identifier l’ensemble des victimes potentielles, conclut le communiqué.

>> À lire aussi: