Après la France, des Gilets jaunes au Maroc ?




  
Devenus un symbole de contestation, les Gilets jaunes s’exportent désormais hors de France, notamment en Maroc où certains techniciens marocains, des secteurs privé et public, ont porté des gilets jaunes sur leurs lieux de travail pour réclamer l’amélioration de leur condition de travail et l’augmentation de leur salaire.

Zouhair Askriba, vice-président du syndicat de l’Union marocaine des techniciens a précisé que ces derniers « allaient porter ces gilets jusqu’au mardi 18 décembre » et a annoncé qu' »une grève nationale, accompagnée de sit-in, sera organisée par tous les techniciens du royaume les 19 et 20 de ce mois » rapporte H24info.

Zouhair Askriba explique que « ce mouvement de protestation est venu après que toutes les tentatives des techniciens pour rentrer en négociation avec le gouvernement ont été vaines », rappelant que « leurs revendications ne font pas l’objet des réunions du dialogue social ».

Les techniciens s’inspirent ainsi du mouvement de contestation français pour faire entendre leur revendication.



  
>> À lire aussi: