Une usine au Québec recrute des ouvriers au Maroc

L’entreprise d’usinage Canmec de Saguenay, au Québec a dû se tourner vers le Maroc pour combler son manque de machinistes.



  
Elle vient d’embaucher six ouvrier d’un institut professionnel à Casablanca, qui arriveront au Saguenay à la fin de l’été 2019.

Les efforts d’embauche donnant peu de résultats au Québec, l’usine s’est tournée vers un organisme spécialisé dans le recrutement de la main-d’œuvre étrangère, Immigr’Emploi.

Ses dirigeants ont mis le cap sur l’école d’usinage de Casablanca, au Maroc. Cinquante candidats qui parlent français rencontrés en 4 jours, 13 finalistes, 6 embauches.

«Ce sont des travailleurs, motivés et très méticuleux dans leur travail», décrit la directrice des ressources humaines chez Canmec, Karyne Robillard, «C’est justement ce qu’on recherche en usinage, de la rigueur» a-t-elle ajouté.

les futurs ouvriers ont été briefés sur les conditions de travail, du froid au Saguenay, et l’absence de mosquée dans la commune.

Canmec prépare déjà leur intégration. «Leur trouver des logements, près de l’usine, aussi prévoir leur transport au travail, dit la dirigeante. Ils seront soumis à une formation, peut-être plus élaborée qu’un travailleur québécois suivrait.» Leurs familles devraient les rejoindre sur place si un contrat définitif est signé avec l’entreprise.

L’arrivée des ouvriers prévue pour l’été 2019, permet à Canmec d’envisager de nouveaux contrats, et d’assurer sa relève.



  
>> À lire aussi: