Traitement cancer : une formation en radiothérapie pour 8 hôpitaux marocains

Chaque année au Maroc, plus de 17 500 patients nécessitent une radiothérapie, et ce chiffre ne fait qu’augmenter.




En partenariat avec le ministère de la Santé et avec le soutien de la Fondation Lalla Salma, l’Agence internationale de l’énergie atomique (IAEA) apporte son soutien à l’amélioration de la qualité de la radiothérapie au Maroc. Et pour ce faire, le personnel de huit CHU bénéficiera d’une formation indique-t-elle dans un communiqué.

De nombreux centres de radiothérapie publics au Maroc sont déjà dotés des technologies nécessaires pour mettre en œuvre des techniques de haute précision (y compris la radiothérapie à modulation d’intensité (IMRT), la radiothérapie guidée par l’image (IGRT), la thérapie à arc volumétrique modulé (VMAT) et la thérapie à l’arc). Toutefois, ces techniques de pointe doivent être appliquées par du personnel dûment formé afin d’améliorer le traitement des patients atteints de cancer. Face à ces défis, le Maroc a demandé à un projet national de coopération technique de soutenir le développement des ressources humaines du pays grâce à l’harmonisation de la formation clinique en radio-oncologie.

Le personnel de radiothérapie, y compris les radio-oncologues, les physiciens médicaux, les techniciens en radiothérapie et les infirmières en oncologie de huit grands hôpitaux universitaires, bénéficie d’une formation dans le pays soutenue par l’AIEA au cours de ce projet de trois ans. Une formation complémentaire a été dispensée en Belgique, en France et en Inde. Dix-huit boursiers, issus de six hôpitaux universitaires, ont appris à utiliser des techniques de haute précision liées à la téléthérapie et à la curiethérapie.

Des missions d’experts de suivi ont été menées pour examiner la manière dont la formation était traduite dans la pratique, dans les hôpitaux de Rabat, Fès, Casablanca et Marrakech, et des recommandations pour de nouvelles améliorations ont été formulées le cas échéant.




>> À lire aussi: