(Vidéo) Un MRE demande au gouvernement Australien d’expulser son épouse marocaine

C’est sur le site de rencontre muslima.com, que leur histoire d’amour commence. Faisal, un jeune MRE d’australien rencontre une jeune marocaine, Asmae. Suite à plusieurs mois de discussion, le jeune homme, résidant à Sydney, tombe très vite amoureux de la jeune marocaine et se rend au Maroc pour demander sa main.






Mais après le mariage, les disputent ont commencé notamment concernant les dépenses extravagantes pour satisfaire la jeune femme qui comprendraient, les nombreuses célébrations de leur union et les allers-retours entre l’Australie et le Maroc, mais aussi des vêtements et accessoires de luxe, des bijoux, des voyages, des repas dans des restaurants chics, en plus de sommes d’argent envoyées à la famille d’Asmae…

Faisal a déclaré dans l’émission australienne “A current affair” sur la chaîne 9News, que ces dépenses s’élèveraient à plus de 200.000 dollars australiens (soit plus de 1,4 million de dirhams).

“C’est une personne cupide. Elle est matérialiste. Tout ce qui l’intéresse, c’est elle-même », se confie Faisal à “A current affair”. Affirmant qu’il a dû trouver un deuxième travail pour arriver à gérer les dépenses de sa femme.

Après huit mois de mariage, le jeune décide d’entamer une procédure de divorce. C’est alors qu’en avril dernier, Faisal est rentré du travail et a trouvé sa maison saccagée (les murs étaient abîmés, du verre était cassé et du vin était renversé dans la chambre à coucher).

« Je suis entré et elle m’a dit avant de s’enfuir en courant: « Tu penses être intelligent en parlant de moi à des avocats, maintenant regarde bien ce que je vais te faire », raconte-t-il et « Et elle a juste couru. »

CCTV vision a diffusé les vidéos montrant Asmae sortant de l’appartement et entrant dans l’ascenseur.






À l’intérieur de l’ascenseur, la jeune femme s’est donnée deux coups de poings au visage. Avant de se réfugier au commissariat de police pour porter plainte contre son mari pour violence conjugale. Le jeune homme est placé en garde à vue avant d’être relâché avec toutefois à son encontre plusieurs chefs d’accusations.

Escorté par la police, la jeune femme est retournée au domicile pour récupérer des affaires dont plusieurs appartenant à Faisal

Au cours des deux mois suivants, il a cherché désespérément à prouver son innocence. Il a réussi à récupérer les enregistrements des caméras de surveillance de cette nuit. La police a alors retiré les quatre chefs d’accusations de voies de fait contre Faisal, qui auraient pu le condamner à une peine d’emprisonnement pouvant aller jusqu’à sept ans de prison ferme.


Le jeune homme a fait appel au gouvernement australien pour expulser son ex-femme du pays. “Elle est dangereuse, très dangereuse […] Si elle m’a fait ça à moi, elle peut le faire à quelqu’un d’autre aussi”, déclare-t-il à 9News.

Aucune poursuite pour fausse déclaration n’a été déposée à l’encontre de la jeune femme. D’autres médias locaux ont rapporté qu’Asmae a quitté Sydney et vit quelque part en Australie.




>> À lire aussi:







%d blogueurs aiment cette page :