Maroc – Algérie : la Tunisie propose sa médiation

La Tunisie propose une médiation entre le Maroc et l’Algérie. Le ministre tunisien des Affaires étrangères, Khemaies Jhinaoui a ainsi suggéré à ses deux voisins d’organiser « une réunion de consultation à huis-clos entre les ministres des Affaires étrangères des cinq Etats maghrébins et à l’abri des regards ».




Lors d’une interview accordée au média tunisien en ligne Assabah News, Khemaies Jhinaoui a déclaré que « Nous poursuivons nos efforts avec les dirigeants du Maroc et de l’Algérie voisins en vue de tourner la page des divergences bilatérales arabes et régionales y compris le différend marocain-algérien ».

Sur un ton très diplomate, le ministre tunisien ne tarit pas d’éloges sur l’appel de Mohamed VI en faveur d’un dialogue avec Alger et la proposition algérienne d’organiser une réunion du Conseil des chefs de la diplomatie de l’Union du Maghreb arabe. Des actions qui « peuvent contribuer dans l’opérationnalisation des relations maghrébo-maghrébines aux niveaux bilatéral et collectif, en vue de tourner la vieille page entre le Maroc et l’Algérie », conclut-il.

La réponse des autorités algériennes à l’appel du roi Mohammed VI à l’ouverture d’un dialogue «franc et direct», qui préfèrent des pourparlers dans un cadre maghrébin et au sein des institutions de l’Union du Maghreb arabe, n’a pas convaincu Rabat. C’est ce qui ressort du communiqué publié le 26 novembre par le ministère marocain des Affaires étrangères et de la Coopération internationale à l’issue d’une rencontre à Rabat entre Nasser Bourita, le chef de la diplomatie marocaine, et l’ambassadeur d’Algérie au Maroc.

Par ailleurs, la Mauritanie a annoncé, il y a quelques jours, sa disposition à accueillir une rencontre des ministres des Affaires étrangères de l’UMA.

La Tunisie souhaite également réunir chez elle une réunion des chefs d’Etats maghrébins en mars prochain et ce, en marge du 30ème Sommet de la Ligue arabe.




>> À lire aussi: