Maroc-Algérie : Washington réagit au discours royal

L’amélioration des relations entre l’Algérie et le Maroc permettrait aux deux pays de se pencher sur les questions bilatérales et régionales communes, tels que le terrorisme, l’immigration illégale, le trafic de drogue et l’intégration économique, a affirmé, jeudi, le Département d’Etat.




La diplomatie américaine réagissait à l’annonce faite par Sa Majesté le Roi Mohammed VI dans le discours à la Nation, à l’occasion du 43-ème anniversaire de la Marche verte, de la disposition du Maroc au dialogue direct et franc avec l’Algérie.

« Le gouvernement des Etats Unis a exhorté l’Algérie et le Maroc à reconnaître que des relations améliorées permettraient aux deux pays de se pencher sur les questions bilatérales et régionales communes tels que le terrorisme, l’immigration illégale, le trafic de drogue et l’intégration économique », a indiqué le Département d’Etat, dans une réaction à MAP-Washington.

Dans Son discours à la Nation, Sa Majesté le Roi avait souligné: “C’est, donc, en toute clarté et en toute responsabilité que Je déclare aujourd’hui la disposition du Maroc au dialogue direct et franc avec l’Algérie sœur, afin que soient dépassés les différends conjoncturels et objectifs qui entravent le développement de nos relations”.

“A cet effet, Je propose à nos frères en Algérie la création d’un mécanisme politique conjoint de dialogue et de concertation. Le niveau de représentation au sein de cette structure, son format, sa nature sont à convenir d’un commun accord”, a souligné le Souverain, notant que “Le Maroc est ouvert à d’éventuelles propositions et initiatives émanant de l’Algérie pour désamorcer le blocage dans lequel se trouvent les relations entre les deux pays voisins frères”.




>> À lire aussi: