Tariq Ramadan obtient sa mise en liberté sous conditions

La cour d’appel de Paris a ordonné jeudi la mise en liberté sous contrôle judiciaire de Tariq Ramadan, incarcéré depuis sa mise en examen le 2 février pour des viols qu’il conteste, a annoncé son avocat.

La libération de l’islamologue suisse de 56 ans est soumise au versement d’une caution de 300.000 euros, a précisé son avocat Emmanuel Marsigny. Tariq Ramadan, qui doit remettre son passeport suisse, a interdiction de quitter le territoire, d’entrer en contact avec les plaignantes et certains témoins.

Il devra pointer une fois par semaine au commissariat.




>> À lire aussi: