Sitti Fatna : Ouverture du procès de l’imam arrêté pour le viol de 7 mineures

La cour d’appel de Marrakech examine depuis mercredi l’affaire de l’imam accusé d’avoir violé 7  jeunes filles mineures, dans sa mosquée de Sitti Fatna relevant de la vallée d’Ourika.




L’affaire a éclaté en mai dernier, suite à la disparition de sa fille, le jour de s’est fiançailles, un père de famille a été signalé la fugue de cette dernière.

La gendarmerie a entamé les investigations nécessaires, ils ont retrouvé la jeune fille à la gare routière de Ouled Ziane à Casablanca. Son père la rejoint immédiatement afin d’avoir des explications.

La jeune fille a fini par tout avouer qu’elle ne pouvait pas se marier, car elle avait perdu sa virginité, à l’âge de 7 ans. Elle a été l’une des victimes de viol de Larbi, le muezzin et imam de la mosquée du douar Bouhalouane relevant de la région Setti Fatma.

Lors de son interrogatoire, le prétendu fqih, âgé de 44 ans, a tout avoué. Il mettait en avant sa soi-disant connaissance du Coran, afin de profiter de ses fillettes. Il demandait à ses victimes de ranger sa chambre mitoyenne de la mosquée et en profitait pour abuser d’elles. L’enquête a révélé que 6 autres mineures âgées de 8 à 16 ans ont également été violées par l’imam.




>> À lire aussi: