Les secteurs sociaux au cœur des préoccupations du gouvernement

La réforme de l’enseignement, l’amélioration du secteur de la santé, la promotion de l’emploi et le renforcement de la protection sociale sont au cœur des préoccupations du gouvernement, a affirmé, jeudi à Rabat, le chef du gouvernement, Saâd Dine El Otmani.




La promotion de ces secteurs sociaux se justifie par son rôle dans l’amélioration des conditions de vie des citoyens et l’augmentation de la croissance économique, a indiqué M. El Otmani lors d’un débat ouvert avec les étudiants de l’Institut supérieur de l’information et de la communication (ISIC).

À cette occasion, il a précisé que la réforme structurelle du système de l’éducation et de la formation a toujours été au cœur des préoccupations du gouvernement qui s’est attelé à augmenter le nombre de bénéficiaires du programme « Tayssir », à développer l’enseignement préscolaire compte tenu de son importance capitale, à lutter contre la déperdition scolaire et à réduire le surnombre d’élèves dans les classes.

L’extension et le renforcement des mécanismes de protection sociale sont également importants pour le pouvoir exécutif, a-t-il ajouté, soulignant qu’on ne peut que réformer et renforcer les systèmes de retraites en vue de couvrir 90 % des citoyens.

Il a aussi mis en exergue les efforts déployés par le gouvernement pour l’élaboration d’une « politique intégrée des jeunes » visant à améliorer les performances du système de formation et la création d’emplois.

En matière d’investissements étrangers, le Maroc a réalisé une évolution notable comme en atteste le dernier classement Doing Business où le Royaume a grimpé de neuf places pour se retrouver au 60è rang, s’est félicité le chef du gouvernement.

Il a, en outre, assuré que le gouvernement est déterminé à poursuivre l’exécution de son programme, notamment au niveau social, précisant que la majorité, « en dépit de la divergence de ses points de vues concernant certains sujets », reste unie et déterminée à consolider le leadership du Royaume au niveau régional et continental.




>> À lire aussi: