(Vidéos) Nouveau drame à Jerada : Un mort dans l’effondrement d’une mine clandestine





Un jeune homme a trouvé la mort hier en milieu de journée suite à l’effondrement d’une partie d’une galerie clandestine de charbon dans la zone de Hassi Belal à Jerada.

Un nouveau drame qui a déclenché une vague de manifestations sur place. L’effondrement partiel de cette galerie traditionnelle a causé la mort du jeune Ibrahim D, âgé de 24 ans. Le corps a été extrait de l’intérieur de la galerie par ses compagnons avant d’être transporté à la morgue de l’hôpital de Jerada. Il devrait être inhumé aujourd’hui.






Ce n’est pas le premier accident du genre. En décembre 2017, deux frères avaient trouvé la mort dans l’effondrement d’une galerie clandestine à Jerada. Leur décès avait provoqué une vague de protestation sans précédant parmi les habitants de cette ville qui réclament des alternatives économiques à la fermeture de la mine de charbon en 2000.




>> À lire aussi:




 




 

https://www.lepetitjournalmarocain.com/2018/11/06/trafic-international-de-drogue-une-quarantaine-de-policiers-et-hauts-responsables-condamnes/