Un bébé vendu à 750 dirhams à Taroudant

Un couple a acheté un nourrisson à 750 dirhams. L’affaire a éclaté lorsqu’ils ont essayé de l’inscrire à l’état-civil. Une enquête a été ouverte.



 
Les faits se sont passés dans la ville de Taroudant, située à 80 km à l’Est d’Agadir rapporte le quotidien Al Ahdath Al Maghribia. Une femme a vendu son nouveau-né, pour la modique somme de 750 dirhams, à un couple apparemment stérile.

Lundi dernier, le couple s’est rendu au bureau de l’état-civil pour inscrire le nouveau-né. Suite aux déclarations de la « mère adoptive » et n’ayant aucun document médical ni témoin qui atteste de la naissance de l’enfant, la chef de l’arrondissement (caïd) n’a pas été convaincue de la sincérité de la version donnée et a décidé d’ouvrir une enquête auprès de l’entourage du couple.

Interrogés des voisines « des parents adoptifs », ont affirmé avoir vu la jeune femme enceinte, mais elles n’ont pas assisté à la naissance du bébé. La responsable de l’arrondissement a alors demandé un examen médical sur la prétendue mère. Résultat: aucune trace d’accouchement.

La « mère adoptive » a alors avoué qu’elle avait simulé une grossesse devant ses voisines et qu’elle avait acheté le bébé, à une femme pour 750 dirhams.

Le Parquet a décidé de poursuivre le couple en liberté provisoire et le bébé a été confié au soin d’une association spécialisée. La police est toujours à la recherche de la mère biologique.




>> À lire aussi:




 




 

https://www.lepetitjournalmarocain.com/2018/11/06/trafic-international-de-drogue-une-quarantaine-de-policiers-et-hauts-responsables-condamnes/