Espagne: un passeur accusé d’avoir entraîné la mort de 20 migrants

La police espagnole a annoncé l’arrestation d’un passeur accusé d’avoir causé la mort de 20 migrants africains, noyés en tentant de gagner l’Espagne dans un canot pneumatique.




Le passeur, un Gambien âgé de 24 ans arrêté à la mi-octobre à Almeria (sud-est), a été placé en détention provisoire et accusé d’homicide par imprudence envers les 20 passagers de l’embarcation morts ou portés disparus.

Les migrants avaient dû payer 1.500 euros chacun pour embarquer à bord du canot, sans immatriculation, avec un moteur de 15 chevaux et « en très mauvais état », indique la police dans un communiqué.

Des entretiens avec les 36 survivants secourus par les gardes-côtes espagnols à bord de l’embarcation en perdition ont permis de déterminer qu’il était le seul organisateur de la traversée, partie de Nador (Maroc). Le passeur avait lui-même alerté les secours lorsque le canot risquait de faire naufrage, précise la police.

Plus de 47.000 migrants ont gagné l’Espagne par voie maritime depuis le début de l’année, selon l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), et 564 sont morts pendant la traversée ou portés disparus.




>> À lire aussi: