Un « code de bonne conduite » pour lutter contre le mauvais comportement des élus

Habib El Malki, président de la Chambre des représentants a décidé de publier un code de bonne conduite qui encadrerait le comportement des parlementaires.




L’annonce a été faite aux députés par Mohamed Ouzzine, qui a remplacé El Malki lors de la séance des questions orales du lundi 5 novembre.

Excédé par le comportement de certains parlementaires, le Bureau du Conseil a rédigé un guide  pratique du Code de conduite et d’éthique du Parlement pour éviter les abus et encadrer le comportement des élus de la nations.

Ce guide interdit plusieurs comportements inappropriés tel que la députée d’Essaouira (PAM), Asmae Chaâbi qui s’était présentée dans une tenue de sport en octobre dernier, pendant la séance des questions orales. ce qui a suscité l’indignation sur les réseaux sociaux. Tous les parlementaires devront donc « se tenir au code vestimentaire exigé et donc s’habiller soit en tenue traditionnelle (djellaba marocaine) ou en tenue moderne (costume) » rapporte le quotidien Al Akhbar.

Ce guide interdira également aux élus de parler au téléphone, de dormir, de lire le journal ou de manger ou fumer dans l’enceinte de l’hémicycle.

Mohamed Ouzzine a tenu a rappelé aux élus de surtout « faire passer les intérêts de la nation et des citoyens avant tout autre intérêt, et d’exercer leur activité en tâchant d’être honnêtes et objectifs ». Les élus devront éviter de divulguer toute information secrète ou encore d’utiliser des termes agressifs, provocants ou incitant à la haine.

Toute personne qui enfreindra ces règles, sera sanctionné par le bureau de la Chambre des représentants.




>> À lire aussi: