Trafic international de drogue: une quarantaine de policiers et hauts responsables condamnés

La Cour d’appel de Rabat a condamné, vendredi dernier, une quarantaine de policiers et hauts responsables pour leur implication dans une affaire de trafic international de drogue.




Il s’agit d’une des plus importantes affaire qu’a connu ce tribunal dans lequel sont impliqués des responsables de la police, du ministère de l’Intérieur, de la douane et des services pénitentiaires accusés de « trafic international de drogue, de corruption et de divulgation du secret professionnel ». 

Après deux années d’enquêtes et plusieurs audiences, la cour a rendu son verdict en condamnant 42 accusés. 19 fonctionnaires de police, de la douane et de l’administration pénitentiaire ont été condamnés à des peines cumulées de 44 ans de prison ferme pour trafic international de drogue (chira), de corruption, de complicité et de divulgation du secret professionnel.

Un agent de la douane a été condamné à 20 ans de prison pour « avoir facilité le transport de 6,5 tonnes de haschich au passage frontalier de Bab Sebta. Les autorités marocaines avaient saisi la marchandise le 10 avril 2016 alors qu’elle était acheminée vers l’Europe » rapporte le quotidien Al Akhbar dans son édition du lundi 5 novembre.

Cinq hauts responsables de la police dont les grades varient de commissaires principaux, officiers principaux à simples agents ont été condamnés à des peines de prison cumulées de 18 ans. Deux d’entre eux ont été libérés après avoir été acquittés. 

Par ailleurs, la cour a condamné certains accusés à des amendes d’environ 5.000 dirhams, tout en rejetant « la demande de saisie des biens immobiliers et la confiscation de sommes d’argent appartenant à certains accusés en faveur de la trésorière nationale ou de l’administration de la douane » précise la même source.

Certains responsables de la police ont été condamnés qu’à trois ans de prison maximum, bénéficiant de circonstances atténuantes. Malgré, « les procès verbaux et l’ampleur de leurs chefs d’inculpation avant que la cour ne les disculpe » précise le 360.

Quant au principal accusé, il a été condamné à 12 ans de prison pour trafic de drogue et détention d’arme à feu.




>> À lire aussi: