(Photos) Affaire de l’attentat d’Atlas Asni: des anciens exilés politiques sont de retour au Maroc

Des responsables du Conseil national des droits de l’Homme (CNDH) ont accueilli vendredi en fin de journée, à l’aéroport Mohammed V à Casablanca,  Abdellatif El Idrissi et Abdelmoula El Khentach des exilés politiques, en provenance de l’aéroport d’Orly à Paris




Après plus de trente ans d’exil en France, ancien membre de l’organisation islamiste Chabiba Islamiya (Jeunesse islamique) Abdellatif EL Idrissi a été condamné par contumace à la peine capitale, dans le cadre de l’affaire de l’attentat terroriste d’Atlas Asni, survenu à Marrakech en 1994, l’avis de recherche dont il a fait l’objet est donc annulé.

Quant à Abdelmoula El Khentach, il a purgé une peine de prison en France.

Pour rappel, l’attentat à l’hôtel Atlas-Asni à Marrakech a eu lieu le . Un commando de deux hommes armés et cagoulés avaient tirés des coups de feu en l’air, avant de s’emparer de la caisse et prendre pour cible un petit groupe de touristes présent dans le hall. Deux Espagnols avaient été tués et une Française grièvement blessée. Le groupe terroriste était composé de Stéphane Aït Idir, Redouane Hammadi et Tarek Felah, trois ressortissants français d’origine algérienne et marocaine élevés à la cité des 4 000 à La Courneuve (France). Au total, selon l’enquête menée par les autorités marocaines, quatre groupes comprenant sept personnes devaient commettre des attentats le même jour à Tanger, Fez, Casablanca et Marrakech, mais un seul passera à l’action.




>> À lire aussi: