Tanger: 30 ans de réclusion criminelle pour avoir tué un imam

L’auteur des coups de couteau qui avaient coûté la vie à un imam tué suite à une tentative de vol le 21 octobre dernier devant les portes de la mosquée Al Qods, située au quartier Ataâ Allah, à El Ksar Kébir, vient d’être condamné à 30 ans de prison.




Lors des investigations menés par la police, un gardien de nuit avait permis l’interpellation de l’auteur présumé des coups de couteau. Ce dernier était présent au moment du crime. Le mis en cause, âgé de 23 ans, avait été interpellé et a avoué avoir tué l’imam après avoir essayé de le voler.

Devant la Cour, le gardien se rétracte, affirmant que c’est une autre personne qui a tué l’imam et non celle qui se tenait au box des accusés. Quant au mis en cause, il a affirmé qu’il était chez lui en train de dormir profondément avant et après l’appel à la prière d’Al Fajr.

Le mis en cause ne s’est pas douté que dans le dossier, un autre témoignage qui l’accuse et des éléments de téléphonie. Ce dernier a reçu un appel de son père juste avant l’appel à la prière d’Al Fajr, affirmant que l’accussé n’était pas chez lui au moment du crime.

La Cour a décidé d’arrêter en pleine audience et de poursuivre pour faux témoignage, le gardien de nuit. L’auteur des coups de couteau a été condamné à 30 ans de réclusion criminelle pour homicide volontaire.




>> À lire aussi: