Fin du changement d’heure : Le gouvernement répond à la polémique

Le gouvernement « suit attentivement les avis des citoyens » concernant la décision stipulant le maintien de l’heure légale en vigueur actuellement au Maroc (GMT+1) de façon permanente, a indiqué, lundi à Rabat, le Chef du gouvernement, Saâd Dine El Otmani, affirmant que le gouvernement « est conscient des effets de cette décision ».




Dans une déclaration à la MAP, M. El Otmani a reconnu que cette décision, adoptée vendredi par le Conseil de gouvernement, a « accusé quelque retard qui a suscité un certain embarras et plusieurs réactions ».

Revenant sur les raisons ayant motivé le maintien de l’heure d’été, M. El Otmani a rappelé que « cette décision est liée à la consommation d’énergie » et à « la sécurité énergétique ».

« Il faut que l’approvisionnement en électricité soit continu toute la journée et tout au long de l’année. Or, en été, il y a ce qu’on appelle un pic de consommation électrique qui pose des risques (…) et qui peut mener parfois à des coupures d’électricité », a-t-il fait observer.

« Pour éviter que cela ne se produise, on a recours à l’heure d’été afin d’alléger la pression (..) comme le montrent les statistiques », a ajouté M. El Otmani, notant qu »‘au cours des trois dernières années, on a constaté une hausse régulière de la consommation d’énergie ».

Par ailleurs, « les gens ont exprimé leur mécontentement par rapport au changement d’heure quatre fois par ans, ce qui cause beaucoup de confusion », a-t-il rappelé, soulignant que « bien entendu, l’évaluation se poursuivra tout au long de la prochaine étape ».

Ainsi, l’application de l’horaire GMT+1 sera assouplie par des mesures d’accompagnement. Dans ce cadre, M. El Otmani a annoncé plusieurs mesures d’accompagnement pour éviter des désagréments aux citoyens, citant, à cet égard, l’adoption de nouveaux horaires dans l’ensemble des établissements scolaires publics et privés.

« Les premiers impactés sont les enfants qui partent à l’école tôt le matin (…). Désormais, les horaires des écoles commencent à 09h00 », a-t-il dit.

Ainsi, le Chef du gouvernement a fait savoir que le ministre de l’Education nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique a été chargé d’appeler, dès, aujourd’hui, lundi, à des réunions avec les associations nationales des parents d’élèves et les syndicats représentant les fonctionnaires et enseignants de l’éducation nationale.

M. El Otmani, a, d’autre part, annoncé que le gouvernement se penche aussi sur d’autres mesures d’accompagnement concernant les horaires dans les administrations publiques et autres, ajoutant qu’un dialogue sera ouvert avec les différents partenaires et qu’une décision sera prise à ce sujet prochainement.

Parmi les autres interrogations des citoyens, a relevé le Chef du gouvernement, celles relatives au mois sacré du Ramadan. En ce sens, M. El Otmani a expliqué que le gouvernement a la possibilité de modifier l’heure pour ce mois afin que les fidèles puissent accomplir les rites de ce mois béni dans des conditions favorables




>> À lire aussi: