Nador: 9 individus arrêtés pour traite d’êtres humains

Une opération conjointe menée par les éléments de la Brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ), de la brigade de la police judiciaire de Nador et de la Gendarmerie royale a permis l’arrestation de neuf individus soupçonnés de liens avec un réseau criminel s’activant dans l’organisation d’opérations d’immigration clandestine et de traite d’êtres humains.

Le démantèlement de ce réseau est intervenu après l’arrestation, en flagrant délit, du conducteur d’un camion sur l’autoroute au niveau d’une station de péage près de Taourirt, avec à bord 10 zodiacs en provenance de Casablanca et à destination de Nador en vue de les utiliser dans des opérations d’immigration clandestine, indique un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).

L’enquête menée à Nador dans le cadre de cette affaire a permis d’interpeller 5 autres personnes suspectées de lien avec ce réseau criminel, selon la même source, faisant savoir que les opérations de fouille ont permis la saisie d’un autre zodiac, ainsi que 11 moteurs de zodiac, 12 boussoles, 20 pompes à air et des équipements mécaniques des moteurs de zodiac, outre 19 tuyaux pour le ravitaillement en carburant, un camion, cinq voitures, des sommes d’argent, des reçus de transfert d’argent, des bouteilles d’alcool de contrebande et des plaques de chira.

Les déplacements et investigations effectués à Casablanca ont permis la découverte de l’atelier dédié à la fabrication et à la préparation des zodiacs utilisés dans les opérations de l’immigration clandestine, où il a été procédé à la saisie de trois zodiacs qui sont déjà prêts et d’autres en cours de finition, ainsi que 5 moteurs et pièces de rechange, précise la DGSN, ajoutant que trois autres suspects qui seraient en lien avec ce réseau criminel ont été interpellés.

Les neuf mis en cause ont été placés en garde à vue pour les besoins de l’enquête menée sous la supervision du parquet compétent, afin d’élucider toutes les ramification et les liens de ce réseau criminel, dont le démantèlement intervient dans le cadre de la coordination des efforts entre les différents services de sûreté en vue de lutter contre la migration illégale et la traite des êtres humains, conclut le communiqué.




>> À lire aussi:







https://www.lepetitjournalmarocain.com/2018/10/25/berrechid-une-mule-ferroviaire-arretee-en-possession-d1-2-kg-de-cocaine/