La grève des routiers fait flamber les prix des fruits et légumes à Casablanca

Alors que les chauffeurs de camions poursuivent leur grève, les dommages collatéraux n’en finissent pas. Les prix des fruits et légumes ont flambé, les étalages font grise mine.





Depuis plusieurs jours, le taux d’approvisionnement des fruits et légumes a diminué de 33%. Le marché de gros est en stand-by. Les professionnels ont fait appel a des fourgons ou des semi-remorques pour transporter ces cargaisons ont été transportées,

Une grève qui coûte cher. En effet, le kilo de pommes de terres vendu en temps normal à 2,5 DH  au marché du gros atteint 4 DH aujourd’hui. Tandis l’oignon qui se vendait à 0.8 DH au marché du gros, se négocie  à 3 DH.

Cette hausse des prix touche également les fruits, les raisins coûtent 12 DH au lieu de 5 DH alors que les clémentines se vendent à 6 DH au lieu de 2.5 DH.

Une difficulté d’approvisionnement qui encourage la spéculation au niveau des détaillants. Le panier de la ménagère s’en ressent et les petites ou même moyennes bourses se retrouvent pénalisées. Il faut dire aussi que les chemins de ravitaillement sont difficiles.

Entre barrages improvisés, intimidations et jets de pierres, les chauffeurs les plus téméraires doivent passer par des chemins de traverse et autres pistes pour les contourner.

Les routiers poursuivront cette grève tant que des réponses appropriées aux revendications ayant trait aux conditions de vie des chauffeurs professionnels ne seront pas apporté.




>> À lire aussi: