Le Maroc refuse de rendre aux Pays-Bas, un homme suspecté du meurtre d’une Marocaine

Kasem M. est soupçonné soupçonné d’être impliqué dans le meurtre en 2010 de son ex-compagne, Ilham Benchelh, aux Pays-Bas. Il doit comparaître le 8 novembre mais le Maroc aurait refuser de lui rendre son passeport et donc de le laisser quitter le pays.




Ilham Benchelh a disparu en janvier 2010 sans laisser de trace, elle avait tout juste, 36 ans au moment de sa disparition. Son compagnons de l’époque, Kasem M., a immédiatement été considérée comme suspect par la police néerlandaise. Après huit mois, sa détention provisoire a été levée. Ilham Benchelh a disparu en 2010 sans laisser de traces.

Agé de 70 ans Kasem M. est né à Amsterdam, il n’est pas d’origine marocaine. Et pourtant, en 2012, il s’est installé au Maroc avec son fils. Peu après son arrivée, son passeport avait été confisqué.

Le ministère public néerlandais a fait plusieurs demandes auprès du Maroc pour obtenir son retour, sans succès. Le procureur Corien Fahner parle d’un processus extrêmement difficile et compliqué. « Je continue de faire de mon mieux pour qu’il puisse revenir ici, mais malheureusement, je ne peux donner aucune garantie » a-t-elle déclaré.

Les autorités marocaines auraient pris son passeport, aujourd’hui expiré afin qu’il ne puisse pas quitter le pays. Aucune explication n’aurait été donnée à la justice néerlandaise qui souhaite maintenant faire appel à l’ambassade des Pays-Bas au Maroc.

Mais, en raison des relations tendues entre les deux pays, Corien Fahner ne souhaite pas trop insisté, elle a déclaré qu' »On m’a déconseillé de faire plus. Je ne veux pas provoquer une nouvelle crise diplomatique ».




>> À lire aussi: