Appel à la mobilisation collective pour lutter contre l’analphabétisme

Le Chef du gouvernement, Saad Eddine El Othmani a appelé, samedi à Rabat, l’ensemble des intervenants à s’impliquer davantage dans la lutte contre l’analphabétisme et à diversifier les partenariats pour mettre fin à ce fléau.

Une solidarité et une mobilisation collective sont nécessaires, en plus d’une vision claire, d’objectifs précis et d’un travail continu pour lutter contre ce phénomène, a indiqué, El Othmani, lors de la cérémonie d’installation de nouveaux responsables de l’Agence nationale de lutte contre l’analphabétisme (ANLCA).

Il a, ainsi, mis l’accent sur l’importance de tisser des liens avec d’autres partenaires, notamment des départements ministériels, des institutions publiques et le secteur privé, pour contribuer efficacement à relever ce défi.

La lutte contre l’analphabétisme est un chantier stratégique basé sur le partenariat, a-t-il indiqué, notant qu’il est essentiel de renforcer la coopération dans ce domaine avec la société civile.

A cette occasion, le Chef du gouvernement a félicité les nouveaux responsables de l’ANLCA, les invitant à déployer plus d’efforts pour garantir le succès de ce chantier.

Il a, également, mis en lumière les efforts consentis par le ministère des Habous et des Affaires islamiques, qui couvre environ un quart du nombre total de bénéficiaires des programmes d’alphabétisation, ainsi que l’engagement du ministère de l’Education nationale et de l’ANLCA.




De son côté, le ministre de l’Éducation nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Saaid Amzazi a souligné l’impact de l’analphabétisme sur la vie de l’individu, notant que la réalisation des objectifs de développement durable est étroitement liée à l’éradication de ce fléau.

La lutte contre l’analphabétisme demeure une préoccupation centrale et l’une des priorités des orientations du Royaume, a-t-il relevé, ajoutant qu’il s’agit d’un chantier stratégique qui joue un rôle de premier plan dans de nombreuses stratégies nationales, dont la vision stratégique 2015-2030, le projet de loi-cadre et le programme d’action du gouvernement.

Pour valoriser les efforts déployés, le projet de loi-cadre constituerait une référence législative incontournable, pour engager toutes les mesures nécessaires à assurer la pérennité de l’apprentissage et éliminer l’analphabétisme, notamment par la poursuite de la mise en œuvre du plan d’action visant à réduire le taux global d’analphabétisme et le renforcement des programmes d’alphabétisation dans les zones rurales, a-t-il poursuivi.

La mise en oeuvre de la stratégie de lutte contre l’analphabétisme, basée sur une approche participative globale et intégrée, permettrait au Royaume de réaliser un saut qualitatif dans ce domaine, a-t-il ajouté.

Pour sa part, le directeur de l’ANLCA, Abdessamih Mahmoud a indiqué que cette cérémonie constitue une occasion idoine pour valoriser le capital humain dans le but de promouvoir la bonne gouvernance de l’Agence.

La nomination de nouveaux responsables, dont des directeurs et des représentants des services extérieurs, consacre le principe de proximité pour répondre aux demandes des partenaires et des acteurs stratégiques, a-t-il considéré.

Cette cérémonie a été marquée par la présentation de l’état des lieux du programme de lutte contre l’analphabétisme, financé par le ministère de l’Education nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique.




>> À lire aussi: