Vaste opération d’Interpol contre le trafic d’armes au Maroc




Une vaste opération contre le trafic d’armes a été menée par Interpol dans plusieurs pays du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord, dont le Maroc.

Baptisée « Trigger IV », l’opération s’est déroulée durant neuf jours, dans quatre pays de la région : l’Irak, la Jordanie, le Liban et le Maroc avec des contrôles effectués à des points chauds de trafic connus»

Cette opération a permis d’interpellé de 115 personnes et la saisie d’armes à feu, d’argent et de drogue dont près de 6 kg d’héroïne pure et 400 pilules de synthèse, soit une valeur marchande de près de 200.000 euros indique Interpol dans un communiqué de presse qui a effectué les contrôles de 20.000 « points chauds de trafic connus », notamment les frontières terrestres, aériennes et maritimes.

Le secrétaire général d’Interpol, Jürgen Stock a déclaré que « Chaque arme à feu récupérée et enregistrée auprès d’Interpol est une pièce potentielle d’un puzzle plus vaste, permettant à la police d’établir des liens entre les enquêtes et d’identifier les trafiquants d’armes à feu et les itinéraires de trafic ».

Cette opération a été menée par l’unité de lutte contre le terrorisme d’Interpol dans le cadre d’un projet financé par le gouvernement du Canada pour appuyer le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord, avec la participation de l’Organisation mondiale des douanes (OMD) et l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime (ONUDC).




>> À lire aussi: