Epidémie en Tunisie: Etat d’urgence Maximale au Maroc et en Algérie




Le ministère algérien de la santé a déclaré l’état d’urgence maximale dans plusieurs villes frontalières à cause du virus du Nil occidental occidental en provenance de la Tunisie qui dénombre des dizaines de cas suspectés d’infection.

Après l’épidémie du Choléra, l’Algérie est confrontée à un nouveau danger sanitaire. Selon Al Massae, 19 wilaya, ont reçu des notes afin d’alerter d’urgence lorsqu’un cas présente des symptômes afin de subir les examens nécessaires. Le ministère algérien de la Santé a déclenché un protocole de prévention contre les risques de cette maladie.

Le virus du Nil occidental (VNO) est transmis à l’humain par la piqûre d’un moustique infecté. Le moustique est lui-même infecté lorsqu’il se nourrit du sang d’un oiseau porteur du virus. Après 2 semaines environ, le moustique est en mesure de transmettre le virus aux humains et aux animaux qu’il pique pour se nourrir. Le virus ne se transmet pas d’une personne à l’autre, les symptômes sont similaires à ceux de la méningite .

Le Maroc a également pris des mesures préventives contre les risques de cette maladie et mis en garde les responsables des hôpitaux et les établissements médicaux publics contre toute négligence, les appelant renforcer les dispositifs de surveillance afin que le pays ne soit pas touché, ainsi que la consolidation des mesures de contrôle sanitaire au niveau des frontières, en particulier dans les aéroports accueillant les passagers en provenance d’Algérie.




>> À lire aussi: