Du nouveau dans l’affaire du cambriolage de la villa d’une princesse





Le service préfectoral de la police judiciaire de Rabat, est parvenu, vendredi soir et samedi matin, en étroite coordination avec les services de la Direction générale de la surveillance du territoire, à arrêter quatre individus dont une femme et deux policiers exerçant à Rabat, pour leur implication présumée dans une affaire d’usurpation de fonction régie par la loi, de vol qualifié et d’extorsion, indique la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).

La préfecture de police de Rabat a reçu jeudi une plainte d’une femme qui alléguait être victime de vol et d’extorsion de la part de deux individus qui se présentaient comme fonctionnaires de police, et qui lui extorqué une somme d’argent et des bijoux sous prétexte de son implication, aux côtés de son mari, dans une affaire pénale, précise la DGSN dans un communiqué, relevant que les enquêtes sur le terrain, appuyées par les expertises techniques et toutes les preuves matérielles, ont permis l’arrestation d’un des suspects qui usurpait l’identité d’un fonctionnaire de police pour commettre ces actes criminels.

L’enquête a également conduit à l’arrestation de deux brigadiers-chefs pour leur implication présumée dans l’exécution de ces actes criminels, et d’une femme soupçonnée d’être en lien avec cette affaire, et dans le domicile de laquelle ont été trouvés les bijoux en or obtenus de cet acte criminel.

Les quatre mis en cause ont été placés en garde à vue à la disposition de l’enquête menée sous la supervision du parquet compétent en vue de déterminer les tenants et les aboutissants ayant conduit à ces actes criminels, conclut la DGSN.




>> À lire aussi: