Scandale de harcèlement sexuel à la faculté de Mohammédia

Depuis l’entrée en vigueur de la loi 103-13, contre le harcèlement sexuel, de plus en plus de Marocaines ont recours à la justice pour dénoncer son harceleur. 





Une étudiante de la faculté des sciences juridiques de Mohammédia a porté plainte contre son professeur pour harcèlement sexuel. Ce dernier a été déféré jeudi dernier au parquet qui a décidé de le poursuivre en état de liberté.

Mère de trois enfants, cette étudiante accuse ce dernier qui assure un cours d’un master en gouvernance juridique de l’avoir sexuellement harcelée et ce à plusieurs reprises. Elle a était défendu par 80 avocats, dont son mari, également avocat, jeudi dernier au tribunal de Mohammedia.

Pour se défendre, le professeur a également porté plainte contre l’étudiante pour diffamation, mais cette plainte a été jugée irrecevable par la justice. Il a été suspendu par l’administration de la faculté en attendant les résultats de l’enquête. Le procès sera ouvert ce 8 octobre.



>> À lire aussi: