Meknès: ouverture d’une enquête sur un technicien de police pour faux et usage de faux

Le service préfectoral de la police judiciaire de la ville de Meknès a ouvert une enquête judiciaire sous la supervision du parquet compétent au sujet d’un technicien de 4e grade, pour son implication présumée dans une affaire de faux et usage de faux.





Le technicien soupçonné travaillait dans un arrondissement de police relevant de la même préfecture de police, précise n un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).

Les premières informations révèlent que le fonctionnaire avait établi un certificat de résidence falsifié au profit d’une dame qu’il voulait épouser. Ce certificat qui comportait un numéro de série erroné et des données de résidence falsifiées, devait justifier d’un lieu de résidence (fictif) en vue d’établir une carte d’identité nationale.

Le suspect a été soumis à une enquête judiciaire pour élucider les tenants et aboutissants de la falsification de ce document administratif et dévoiler les mobiles de ces actes criminels, a précisé la DGSN.




>> À lire aussi: