Tanger: De nouveaux vols directs vers Agadir, Marrakech, Fès et Nador





Le Conseil régional de Tanger-Tétouan-Al Hoceima a approuvé, lundi, quatre conventions de partenariat pour la création de lignes aériennes directes reliant Tanger à Agadir, Marrakech, Fès et Nador.

Approuvées à l’unanimité des membres présents, ces accords de partenariat associent le conseil de la région, la compagnie Air Arabia Maroc et les conseils régionaux de Souss-Massa, Marrakech-Safi, Fès-Meknès et l’Oriental pour créer des dessertes aériennes entre les aéroports concernés et leur commercialisation à l’échelle nationale et internationale.

Ces conventions, étalées sur une période de trois ans (2018-2021), mobilisent annuellement un investissement d’environ 25,68 millions de dirhams (MDH), à condition que la compagnie aérienne s’engage à offrir des billets ne dépassant pas les 300 dirhams TTC, et ce à compter du 30 octobre courant jusqu’à l’achèvement de la durée des conventions.

Elles visent à renforcer la liaison aérienne entre la ville de Tanger et les autres régions du Royaume, à promouvoir le développement économique, social et touristique de la région et à développer le secteur touristique et les investissements, ainsi qu’à créer des postes d’emploi.




Concernant la ligne aérienne Tanger-Agadir, le montant de la convention s’élève à 6 MDH réparti équitablement entre les conseils des deux régions, avec deux fréquences hebdomadaires opérées par la compagnie Air Arabia Maroc, alors que la ligne directe Tanger-Marrakech nécessite un investissement de 9,6 MDH financé par les deux régions, à raison de trois vols par semaine.

Une enveloppe de 4,92 MDH a été allouée au lancement de la ligne Tanger-Fès à raison de deux vols hebdomadaires, alors qu’un investissement de 5,16 MDH a été consacré à la ligne Tanger-Nador (deux vols hebdomadaires).

Les conventions stipulent que ces prix, qui ont été établis sur la base d’un tarif référentiel du prix du baril de Brent (60 dollars), peuvent subir une légère révision, dans le sens où chaque hausse de 5% du prix du pétrole conduira à une augmentation de 2% du prix de vente des billets.

>> À lire aussi: