SM le Roi appelle à mettre les compétences féminines de l’Afrique au service du développement du continent

SM le Roi Mohammed VI a appelé à valoriser les compétences féminines africaines et à les mettre au service du développement du continent, eu égard au grand potentiel dont dispose les femmes africaines et à leurs capacités remarquables.





Dans sa marche vers le progrès, l’Afrique est appelée à mettre à contribution toutes ses ressources humaines, à valoriser ses compétences, notamment celles des femmes et à renforcer le niveau d’implication effective des femmes dans les dynamiques de développement en cours et dans les processus décisionnels, a affirmé SM le Roi dans un message adressé aux participants à la 2-ème édition du sommet annuel de l’Initiative « Women in Africa « , qui a ouvert ses travaux jeudi à Marrakech.

Le Souverain a fait remarquer à ce propos que des efforts accrus doivent être déployés pour tirer le meilleur parti de la forte propension des femmes africaines à occuper des positions de leader, dans le monde de l’entrepreneuriat à l’échelle du continent.

“Aucun pays, aucune société, aucune économie, ni aucune entreprise ne peut relever les défis de l’heure, ni mettre en valeur tout son potentiel si les femmes sont mises à l’écart », a insisté SM le Roi, notant dans ce sens que les mesures en faveur de l’égalité entre les femmes et les hommes doivent constituer le fondement de toute stratégie efficace de développement durable.

Le Maroc a depuis plusieurs années multiplié les initiatives et actions en faveur de la promotion de la condition de la femme, a fait observer le Souverain, réitérant l’engagement fort et constant du Royaume sur la voie de l’égalité des genres qui est à la fois un droit humain fondamental, un impératif juridique et une exigence socio-économique.

« Notre conviction, l’affirmation du principe d’égalité des femmes et des hommes est le moyen adéquat pour atteindre une prospérité profitable à toutes et à tous », a dit SM le Roi.

Pour illustrer les efforts consentis dans ce domaine au Maroc, Sa Majesté le Roi a cité à titre d’exemple l’adoption en 2011 d’une nouvelle Constitution qui a représenté un tournant fondamental, en consacrant sans équivoque l’égalité entre l’homme et la femme en termes de droits et de libertés et en soulignant la nécessité d’instaurer le principe de parité.




Le Souverain a évoqué aussi les nombreux programmes initiés par le Maroc en faveur de l’indépendance économique des femmes et de l’entreprenariat féminin, au niveau national, ainsi que la réforme du Code de la Famille et du Code pénal pour lutter contre les violences faites aux femmes outre l’instauration d’un quota pour la représentation des femmes au sein du Parlement.

Convaincu du rôle de la femme dans l’impulsion du processus de développement global du continent, SM le Roi a fait part, à cette occasion, de la disposition du Maroc à partager avec les pays africains frères son expérience en matière de facilitation de l’institutionnalisation budgétaire de l’égalité, pour faire en sorte que la femme africaine puisse concourir efficacement à l’accélération du rythme des changements au niveau du continent.

L’Afrique a besoin de femmes dirigeantes et de l’ensemble de ses compétences féminines pour concourir à changer la donne dans leurs pays respectifs et investir leur grand potentiel au service d’une Afrique forte, unie et confiante, en constante évolution et fermement déterminée à embrasser des lendemains meilleurs, a souligné le Souverain.

>> À lire aussi: