Voici pourquoi le journaliste de France Inter a été expulsé du Maroc

L’ONG Reporters sans frontières (RSF), a dénoncé via son site internet l’expulsion du journaliste français qui effectuait un reportage au Maroc.

Sébastien Sabiron est un reporter de France Inter, était « venu à Tanger pour réaliser un reportage sur la répression et le déplacement forcé de migrants sub-sahariens vers le sud du Maroc », explique RSF, avant d’être expulsé 48 heures plus tard par « le premier vol pour la France le vendredi 21 septembre 2018 ».






Selon les dires du reporter de France Inter, il était accompagné de sa fixeuse franco-marocaine, Hasna Belmekki, effectuait des interviews d’immigrés clandestins originaires de pays de l’Afrique de l’Ouest, lorsqu’ils ont été interpellés par un agent du ministère de l’Intérieur. “Sans connaître mon identité, il m’a dit que je n’avais pas le droit d’interviewer des migrants car ils étaient clandestins », explique Sébastien Sabiron. L’agent lui aurait arraché son sac de reportage avant de les menacer avec un Taser.

“Officiellement, nous n’étions pas en état d’arrestation, mais on a finit par me signifier que je devais partir avec le premier vol” raconte Sébastien Sabiron à RSF. D’après l’ONG, « aucune mesure particulière n’a été prise contre la fixeuse, détentrice de papiers d’identités marocains. Le journaliste français a lui été reconduit à l’aéroport et contraint d’y passer la nuit. Les services des douanes lui ont confisqué son matériel d’enregistrement ».

Les autorités marocaines reprochent au journaliste de ne pas avoir obtenu d’autorisation du ministère de la Culture et de la communication pour pouvoir tourner le reportage. 



>> À lire aussi: