Pékin convoque l’ambassadeur américain, suite aux sanctions liées à l’achat d’armes russes

La Chine a convoqué samedi l’ambassadeur des Etats-Unis pour protester contre les sanctions américaines visant une unité de l’armée chinoise qui s’est procurée des armes russes, a indiqué le journal du Parti communiste au pouvoir.




L’ambassadeur des Etats-Unis, Terry Branstad, a été convoqué par le ministre adjoint des Affaires étrangères, Zheng Zeguang, qui lui a remis « une protestation solennelle », a rapporté « le Quotidien du peuple » sur son site web.

Washington avait annoncé jeudi avoir imposé des sanctions financières ciblées contre une unité-clé du ministère chinois de la Défense, Equipment Development Department, et son directeur, Li Shangfu, pour l’achat d’avions de combat Soukhoï Su-35 fin 2017 et d’équipement lié au système de défense antiaérienne russe S-400 début 2018.

Il s’agit de la première sanction à viser une entité étrangère pour avoir acheté des armes russes. « Indignée », Pékin a prévenu que Washington allait « payer les conséquences » s’il ne revient pas sur sa décision. « Ce geste des Etats-Unis viole gravement les principes fondamentaux des relations internationales et nuit sérieusement aux relations entre les deux pays et leurs armées », avait martelé Geng Shuang, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères.

Haussant le ton à son tour, Moscou, dont les relations avec les Etats-Unis se sont nettement dégradées dernièrement, a accusé Washington de menacer « la stabilité mondiale ».




Ce nouvel incident diplomatique rajoute à l’animosité entre les deux pays, exacerbée par une nouvelle salve de taxes américaines portant sur 200 milliards d’importations chinoises, qui seront appliquées à partir du 24 septembre courant.

>> À lire aussi: