L’Iran réagit aux déclarations de Nasser Bourita

Téhéran a réagit aux propos de Nasser Bourita et accuse le Maroc de faire l’objet de « pressions externes ».

«Les allégations du ministre des Affaires étrangères ne sont pas seulement fausses mais répètent les mêmes accusations à l’encontre de l’Iran proférées par ceux qui appellent à la division du monde islamique», a déclaré à la presse le porte-parole de la diplomatie iranienne, Bahram Ghasemi dans une déclaration rapportée par l’agence de presse iranienne IRNA.

«Les relations de l’Iran avec les pays africains sont toujours empreintes de respect mutuel de la souveraineté nationale et le développement dans des domaines communs» ajoute le diplomate dans le même communiqué.




Le porte-parole de la diplomatie iranienne va même jusqu’à pointer du doigt le canal choisi par Bourita qualifiant le site Breitbart « de média appartenant aux nouveaux conservateurs en Amérique, d’extrémistes, avant d’être une vision réelle des questions africaines”.«un des plus grands médias racistes des Etats-Unis».

Pour Bahram Ghasemi, la décision du Royaume de rompre ses relations diplomatiques avec l’Iran, est «la deuxième du genre en une décennie». «Cela dénote que le Maroc n’a pas une politique stable dans ses relations étrangères», a-t-il affirmé.

Suite à la réunion tenue à Washington lundi dernier, le Maroc et les Etats-Unis se sont engagés à «mettre un terme au soutien de l’Etat de l’Iran au terrorisme et de faire face à son influence maléfique dans la région».

>> À lire aussi: