Agadir: Voici ce que risque la mendiante qui possédait un 4×4 et une maison

La mendiante arrêtée la semaine dernière à Agadir, qui possédait un 4×4 et une maison a été placée en détention à la prison d’Ait Melloul sur ordre du procureur du roi.

La professionnelle de la mendicité doit comparaître le 19 septembre prochain en vertu des articles 326, 327 et 328 du code pénal marocain réprimant la mendicité.

Voici ce que prévoit la loi punissant la mendicité au Maroc :

Article 326
« Est puni de l’emprisonnement d’un à six mois, quiconque ayant des moyens de subsistance ou étant en mesure de se les procurer par le travail ou de toute autre manière licite, se livre habituellement à la mendicité en quelque lieu que ce soit ».




Article 327
« Sont punis de l’emprisonnement de trois mois à un an, tous mendiants, même invalides ou dénués de ressources, qui sollicitent la charité :
1° Soit en usant de menaces ;
2° Soit en simulant des plaies ou infirmité ;
3° Soit en se faisant accompagner habituellement par un ou plusieurs jeunes enfants
autres que leurs propres descendants ;
4° Soit en pénétrant dans une habitation ou ses dépendances sans autorisation du
propriétaire ou des occupants ;
5° Soit en réunion, à moins que ce soit le mari et la femme, le père et la mère et leurs
jeunes enfants, l’aveugle ou l’infirme et leur conducteur. »

Article 328
« Sont punis de la peine prévue à l’article précédent, ceux qui, soit ouvertement, soit sous l’apparence d’une profession, emploient à la mendicité des enfants âgés de moins de treize ans. »

>> À lire aussi: