Le ministère de l’Intérieur enquête sur des cas d’abus de pouvoir dans plusieurs villes

Plusieurs plaintes contre des « caïds » (agents d’autorité) sont parvenues à l’Inspection du ministère de l’Intérieur. Elles concernent des cas de corruption, d’abus de pouvoir et de violence envers des citoyens.

L’Inspection relevant du ministère de l’Intérieur a reçu plusieurs réclamations concernant des caïds de plusieurs villes marocaines qui auraient dangereusement abusé de leur autorité. «Les agents d’autorité sont notamment accusés de sequetration, chantage et de corruption», rapporte le quotidien arabophone Al Massae.




Parmi les rapports reçus par l’Inspection de l’Intérieur, des plaintes contre le caïd d’un arrondissement de Chellah à Tanger, accusé d’avoir séquestré avec trois auxiliaires un homme au siège de son administration. Ce dernier avait été admis aux urgences à l’hôpital Mohammed V de Tanger, dans un état critique.

Rappelons que, ces dernières semaines, plusieurs cas d’abus de pouvoir impliquant une douzaine de caïds, 5 adjoints et un pacha seraient sous le coup d’une enquête.

>> À lire aussi: