Course poursuite à l’aéroport de Lyon: le mis en cause se dit « être le descendant du Roi du Maroc »

L’homme qui a pénétré lundi en fin de matinée avec sa voiture sur le tarmac de l’aéroport de Lyon-Saint-Exupéry n’était pas compatible avec la garde à vue.

L’homme de 31 ans arrêté lundi 10 septembre à l’issue d’une course-poursuite avec la police après s’être introduit en voiture sur les pistes de l’aéroport de Lyon-Saint-Exupéry, a fait l’objet d’une hospitalisation d’office, selon une source judiciaire. « Une expertise psychiatrique a conclu que son état n’était pas compatible avec la garde à vue », qui a donc été « levée », et le trentenaire a « fait l’objet d’une mesure d’hospitalisation sous contrainte », a ajouté cette source.




Sans antécédent judiciaire, le suspect n’est pas signalé pour radicalisation. Et le parquet antiterroriste de Paris ne s’est pas saisi de l’affaire.

L’individu souffre visiblement de troubles psychiatriques. Entendu par les enquêteurs, ce dernier leur a expliqué qu’il « souhaitait simplement se rendre au Maroc » rapport le journal Le Progrès. Ajoutant qu’il était « le descendant du roi du Maroc » et qu’il avait aussi des pouvoirs surnaturels.

L’expertise psychiatrique a conclu que l’état de cet individu, serait dû à une crise de délire aiguë associée à une forte consommation de cannabis qui serait derrière toute cette histoire.

>> À lire aussi: