Près de 60 personnes assassinées chaque jour en Afrique du Sud

Pas moins de 57 personnes sont assassinées chaque jour dans des crimes en Afrique du Sud, a annoncé mardi le ministre sud-africain de la Police, Bheki Cele.

Cele, qui présentait au parlement les statistiques des crimes dans son pays pour l’année 2017-2018, a souligné que la criminalité a atteint des niveaux «effrayants» en Afrique du Sud.

Plus de 20.336 meurtres ont ainsi été commis dans le pays en 2017-2018 contre 19.000 une année auparavant, soit une hausse de 6,9 %.

«57 personnes sont assassinées par jour dans le pays», a martelé le ministre, relevant que l’Afrique du Sud semble «s’approcher d’une zone de guerre».

Les chiffres présentés par le ministre montrent que les femmes et les enfants sont les principales victimes de ces crimes.




Le général Norman Sekhukhune, qui dirige le département de la recherche et des statistiques de la police sud-africaine, a fait état d’une hausse du crime organisé dans certaines régions du pays, dont le Cap occidental.

L’Afrique du Sud est l’un des pays où l’on se tue le plus, avec un taux de meurtres, attaques à main armée, viols et autres crimes, supérieur à la majorité des autres pays dans le monde.

Le problème a atteint des proportions tellement alarmantes que le gouvernement dirigé par le Congrès Nation Africain (ANC) a étudié la possibilité de déployer des unités de l’armée dans les rues.

Les centres de recherche n’ont eu de cesse d’appeler à élucider les vraies causes de la criminalité dans ce pays compté parmi les plus industrialisés du continent africain.

Selon certains de ces centres, ces causes sont à rechercher dans l’exclusion économique et sociale qui persiste dans le pays plus de 20 ans après la fin officielle du régime de la ségrégation raciale.




À lire aussi: