Metz : un Marocain entame une grève de la faim et se coud les lèvres

Un débouté du droit d’asile s’est cousu la bouche après avoir été expulsé de son centre d’accueil de Metz alors qu’il s’était montré particulièrement agressif.

Âgé de 31 ans, le marocain s’est en effet cousu les lèvres et a entamé une grève de la faim en signe de protestation comme le rapporte les médias français.

L’homme s’est rendu devant l’ancien camp de migrants de Blida, à Metz. Les services de l’Etat et de la mairie ont ensuite essayé d’entamer des discussions avec le débouté, mais les fils qui entravaient sa bouche ont rendu la chose très compliquée. Il « a montré de façon explicite son refus d’être hospitalisé ».




Finalement, jeudi après-midi, un nouveau foyer a accepté de le recevoir « pour des questions sanitaires et des questions de dignité humaine », explique un représentant de l’Etat. L’homme n’avait donc plus aucune raison de poursuivre sa grève de la faim et a accepté d’être pris en charge pour qu’on lui coupe les fils qu’il s’était posés.

>> A lire aussi: