Le Maroc menacé par «de grands dangers» à cause des pénuries d’eau

De nombreux pays arabes, notamment le Maroc, s’exposent à de graves crises économiques à cause de leurs politiques inefficaces en matière d’eau.

Selon un rapport publié récemment par la Banque mondiale et la FAO, les pays de la région Mena pourraient perdre de 6 à 14% de leur PIB s’ils ne gèrent pas efficacement les pénuries d’eau. Le stress hydrique exposent «leur population à de grands dangers économiques», précisent les auteurs de ce rapport.

D’après ce rapport, plus de 60% de la population de la région se concentrent dans des zones affectées par un stress hydrique de surface élevé ou très élevé, alors que la moyenne dans le monde se situe aux alentours de 35%.

Pour la Banque mondiale et la FAO, les pénuries sont de plus en plus sévères à cause « de la demande croissante en eau et des changements climatiques ». Pour y remédier, il faudra donc une gestion à long terme des ressources et la remise à plat des politiques actuelles jugées très inefficaces.




À lire aussi: