(Vidéo) Affaire Khadija: l’étrange vidéo d’une spécialiste en détatouage

L’affaire de Khadija, la jeune fille qui a subi un viol collectif et des tortures, perpétrées par des hommes de son village reste entourée de plusieurs zones d’ombre.

Les déclarations faites à nos confrères Barlamane et Hespress d’une spécialiste en détatouage, Linda Paradis remettent en cause la véracité du témoignage de la jeune fille.

Linda Paradis, spécialiste en détatouage s’est rendu au domicile de la victime, Khadija pour la soigner. Après avoir examiné la victime en présence de sa mère et Linda a déclaré dans une vidéo filmée par nos confrères de Barlamane que « la peau de la jeune fille était parfaitement cicatrisée, son tatouage remonterait donc à au moins six mois ». Ajoutant que « ses tatouages ont été faits pour cacher des cicatrices au couteau qu’elle se serait elle même infligée il y a un an ou plus ».





Reconnaissant toutefois, que sur certaines parties de son corps, les tatouages ont été effectués par une tierce personne. Linda Paradis n’a pas pu enlevé les tatouages de la jeune fille, puisque ces derniers « seraient faits avec une peinture murale et donc le traitement au laser serait très dangereux pour la santé de Khadija ».

Selon nos confrères de Medias24, les douze individus placés en garde à vue ont reconnu la plupart des faits sauf le kidnapping, lors des confrontations avec la victime.

>> À lire aussi: